Albums sur le thème : Garçons/Filles

A quoi tu joues ?

Auteur : Marie-Sabine ROGER

Illustrateur : Anne SOL

A quoi jouent les filles ? A la dînette et à la poupée pourriez-vous répondre spontanément. Et les garçons ? À des jeux de construction ou de voiture. Gare aux réponseA quoi tu joues ?s ! Marie-Sabine Roger et Anne Sol se sont attachées ici à balayer les idées reçues et un certain sexisme sur les jeux des filles et des garçons. Tout le propos tient par un jeu astucieux de photographies et de rabats que l’on déplie. Sur les pages de gauche, des enfants en situation de jeux. D’abord des filles jouant par exemple à la corde à sauter, à la poupée ou encore en train de danser et plus loin des garçons jouant au football, bricolant ou pilotant des avions. Vis-à-vis de chaque image, une phrase rappelle que ces activités sont féminines ou masculines. Mais lorsque l’on déplie le rabat c’est la surprise ! On découvre alors des photographies mettant en scène des adultes du sexe opposé dans des activités décrites. Vous l’aurez compris : cet album vous permettra de revisiter avec intelligence et utilement nos catégories et nos façons de nommer les choses. La démonstration se veut efficace dans sa tentative de déconstruire des stéréotypes et l’ouvrage réussi.
Coédité avec Amnesty International (avis de Ricochet)


Marre du Rose

Auteur : Nathalie HENSE

Illustrateur : Ilya GREEN

Nathalie Hense et Ilya Green signent un album qui épingle les stéréotypes en matière de différence fille et garçon. C’est de l’expression « garçon manqué » donMarre du roset il est ici question. L’héroïne de cette histoire n’apprécie pas trop cette étiquette même si elle confesse volontiers aimer le noir, les dinosaures, les grues ou encore les fossiles. Ce qui l’insupporte c’est le mot « manqué » de cette expression assez assassine qui n’a pas d’équivalent pour les garçons qui ont des affinités avec les jouets et activités traditionnellement associés aux fille. Les illustrations réalistes et expressives d’Ilya Green aux traits fins baignent de couleurs acidulées.Un personnage vif pour une histoire qui mène la vie dure aux stéréotypes et apporte une bouffée d’air aux petites filles qui se sentent enfermées dans des goûts qui ne sont pas les leurs. (avis de Ricochet)

(à suivre : questions pour susciter la réflexion)

(retour à : THÈMES 2015/2016)